Oct
25

Mort néonatale

1. En matière de deuil, la Halakha distingue l'enfant viable –qui, même décédé a le même statut qu'un adulte-de l'avorton (néfel)= fœtus non viable pour lequel aucune règle de deuil n'est prescrite. A moins d'être certain que l'enfant est né après neuf mois complets de gestation (cas théorique d'un mari qui n'aurait eu avec son épouse, en tout et p...
Lire la suite
  35 lectures
35 lectures
Aoû
27

Cacherout: la question du lactosérum

Le lactosérum -ou petit-lait – est le liquide séreux qui reste après la coagulation du lait, lorsqu'on fabrique du fromage. Dans le passé, ce résidu était réservé uniquement à la consommation animale, et ne soulevait par conséquent aucun problème de cacherout. C'est à partir des sixties, et surtout des seventies, qu'on a eu l'idée, pour des raisons...
Lire la suite
  73 lectures
73 lectures
Aoû
26

En hébreu amour et connaissance sont synonymes

Un certain nombre de média ont eu à coeur de signaler une découverte intervenue dans le cadre de la recherche médicale, et qui a faitl'objet d'une communication à l'Académie des Sciences. On a, en effet, mis en évidence, pour la première fois, que le cerveau produisait lui-même des substances capables d'influencer le comportement sexuel. L'interdép...
Lire la suite
  63 lectures
63 lectures
Aoû
26

L'impératif de pureté dans la vie du couple

Un des aspects les plus remarquables du retour aux pratiques juives qui se fait jour dans les communautés de France, est l'observance par un nombre grandissant de couples, des lois de la vie conjugale. Dans les années 50, cette partie de la législation toraïque -appelée traditionnellement: taharat hamichpa'ha, (la pureté familiale)- victime d'une s...
Lire la suite
  55 lectures
55 lectures
Aoû
26

La sexualité dans le judaïsme

Les théories psychologiques et psychanalytiques développées par Freud et ses successeurs ont provoqué un bouleversement profond de l'approche de la sexualité. Ce sujet qui était traditionnellement tabou, dont on ne parlait qu'avec gêne, s'est vu promu ainsi au rang des matières scientifiques, est devenu - grâce au professeur Kinsey et à ses émules ...
Lire la suite
  65 lectures
65 lectures
Aoû
26

La cérémonie du mariage religieux

Le cérémonial relativement complexe qui entoure aujourd'hui la célébration des mariages religieux peut paraître parfois inattendu sinon étrange à l'observateur non averti, et, particulièrement aux jeunes époux qui bien souvent, assistent pour la première fois de près à un tel spectacle. Tous les éléments de ce rituel n'ont pas, en vérité, la même i...
Lire la suite
  49 lectures
49 lectures
Aoû
23

Quand Roch Hachana tombe Chabat - 5781

« Toute année où on ne sonne pas [du Chofar] à son début, sera néfaste à sa fin. Pour quelle raison ? Car le Satan n'aura pas été perturbé (par le son du Chofar, dont c'est justement là une des principales fonctions). » (Talmud de Babylone, Roch Hachana 16 b) A première vue, on est tenté de comprendre que cet enseignement vise toute personne qui, d...
Lire la suite
  43 lectures
43 lectures
Aoû
23

Kippour ou notre feu intérieur - 5780

"Car en ce jour, Il vous pardonnera pour vous purifier ; de tous vos péchés vous serez purs devant D." (Lévitique 16, 30). Ce verset, qui semble doter le jour de kippour d'une vertu expiatrice quasi-automatique doit être, en vérité, interprété avec circonspection. Ainsi que le souligne Maïmonide dans son Code, à plusieurs reprises, le pardon ne peu...
Lire la suite
  33 lectures
33 lectures
Aoû
23

Tichri : une progression méticuleusement orchestrée - 5779

 L'une des particularités du calendrier juif est de considérer séparément le compte des années et celui des mois. Ainsi, c'est par le mois de Tichri, dont le premier jour - Roch Hachana - est l'anniversaire de la création du monde ou plus précisément, de celle de l'homme, que débute l'année juive. Mais d'après le compte des mois qui commence p...
Lire la suite
  26 lectures
26 lectures
Aoû
23

Le sens du repentir - 5778

 « Rabbi Kerouspedaï dit au nom de Rabbi Yo'hanan : trois livres sont ouverts à Roch Hachana : un est celui des véritables impies, un celui des justes parfaits, et un celui des "moyens". Les Justes parfaits sont inscrits et scellés immédiatement pour la vie,les véritables impies sont inscrits et scellés immédiatement pour la mort, les "moyens"...
Lire la suite
  35 lectures
35 lectures

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://ravgugenheim.fr/